Kettlebell et crossfit : petit débat de « Pourquoi pas d’oscillation dans le crossfit ? »

Cet article s’adresse qu’aux crossfiteurs qui font de la compétition, cet article n’est pas là pour remettre en question la stratégie crossfit.

Dans le kettlebell sport, peu importe la discipline pour nos mouvements (swing, snatch, half snatch, long cycle, american swing, etc.), on utilise l’inertie de la kettlebell. Mais pourquoi ça ? Tout simplement parce que de une, cet outil est fait pour, de par sa forme et de deux, parce qu’avec cette oscillation on économise de l’énergie, de la fatigue, de la fatigue musculaire, il y a zéro tension, on protège nos tendons et aussi parce que cette oscillation va permettre de lever cette charge avec le moins d’effort possible.

Dans le crossfit (compétition), ce qui règne c’est l’efficience des mouvements. On va chercher à faire un maximum de répétitions ou lever le plus lourd possible en essayant de se fatiguer le moins. L’exemple le plus concret c’est les tractions « butterfly ». On va essayer avec son corps de faire des tractions en économisent de la fatigue, etc. Des exemples il y en a plein vu que, dans tous les mouvements, le crossfiteur va chercher l’efficience et ma question est pourquoi quand il s’agit de kettlebell on met ce principe de côté ?

Pourtant, cette simple technique d’oscillation n’est pas appliquée, elle ferait gagner de l’énergie, économiserait les muscles, etc. Parce qu’aujourd’hui on le voit, avec le kettlebell marathon et traditionnel, des gens soulever lourd, rapidement et longtemps avec cette technique.
Elle ferait gagner énormément de répétitions au crossfiteur et encore plus sur les wod long et aussi en compétition, quand il y a plusieurs jours, pour récupérer plus vite et permettre de lever plus lourds.

Et il n’y a pas que les mouvements d’oscillations qui ferraient gagner tout ça aux crossfiteurs.

Les mouvements explosifs, comme le jerk. Les crossfiteurs sont pourtant très bons pour faire des jerk avec barres mais quand il s’agit de jerk avec une kettlebell c’est un peu plus délicat, même à haut niveau (french throwdown). Le crossfiteur, vu la charge plus faible qu’une barre, va avoir tendance à faire un push press, avec la kb semi sur l’épaule et dans le vide. Avec une barre, elle est posée sur les épaules et les clavicules pour que dans la poussée des jambes la force se retrouve dans la barre et ne pas tout pousser avec les bras. Pourquoi avec une kb cette technique n’est pas appliquée ? Vu qu’il n’y a pas de contact, la force de transmission est faible. Avec une kettlebell, la meilleure façon est d’avoir le coude sur la hanche pour qu’il y ait contact et que dans la poussée des jambes la force soit transmise pour ne pas utiliser ses bras. Avec cette technique, pareil : économie d’énergie et aussi une plus grande rapidité de mouvement. (Vidéo 60 minutes de long cycle « clean and jerk »à 32kg)

Il y a aussi la prise en mains qui va créer des tensions dans les avant-bras, des bleus, etc. qui feront perdre du temps, de la fatigue…

https://kettlebellsportconseil.wordpress.com/2018/08/04/la-prise-en-main-avec-une-kettlebell/

Voilà quelques questions que je me pose, le crossfit (compétition) et pour l’efficience du mouvement mais ne le fait pas avec une kb. Je pose ces questions pour que vous soyez de meilleurs crossfiteurs et je le fais parce que je ne pense pas que ce soit fait dans d’autres pays. J’offre aux Français cette opportunité. Est-ce que ce sera le bon choix ? Je ne sais pas, à vous d’essayer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :