●UN MARATHONIEN EN TRADITIONNEL●

Je vais brièvement parler ici de différentes façons de s’entraîner pour le kettlebell marathon, en restant assez vague car on pourrait écrire tout un livre sur les différentes programmations possibles que l’on aurait toujours pas tout dit.

Après 3 ans à concourir en kettlebell marathon, j’ai décidé de m’essayer à une compétition en long cycle à 2x24kg sur 10min et je vais vous faire part de mes impressions.

—————

DESCRIPTIF MARATHON ET TRADITIONNEL :

Je souhaite juste évoquer deux disciplines distinctes de notre sport. Le kettlebell dit « traditionnel » et le kettlebell marathon.

Pour les plus novices d’entre vous je précise un peu, le « tradi » se divise en deux parties :

● Soit le long cycle qui est une épreuve de 10min avec deux kettlebells.
(pour les hommes 24kg en amateur et 32kg en catégorie professionnel)

● Soit le biathlon qui consiste en une première épreuve de 10min de double jerk, suivi d’une seconde, une heure plus tard, de 10min de snatch (1 kettlebell mais un seul changement de main possible).
Et toujours à des poids de 24 ou 32 kg pour les hommes en fonction de la catégorie.

Le marathon lui aussi comporte plusieurs disciplines :

Les mouvements : – Jerk
– Long cycle
– Snatch
– Half snatch

Les durées :

● 1 heure avec une kettlebell de 24kg ou 30min avec un poids de 32kg pour les hommes.
●16 et 20kg pour les femmes.

(Et autres pour les vétérans, les enfants…)

●Depuis peu il existe également des épreuves en double, 30min avec 2x20kg en catégorie open homme (2×12 ou 2x16kg pour les femmes…)

Une des grosses différences entre la marathon et le traditionnel réside dans le fait qu’en marathon, l’athlète ne doit pas poser la ou les kettlebells au sol avant la fin de l’épreuve sinon son score n’est pas pris en compte.
En tradi, l’athlète pose quand il veut et les répétitions effectuées sont validées et comptées.

——————

L’ENTRAÎNEMENT DE TYPE TRADITIONNEL EST-IL LA SOLUTION ?

Plusieurs entraîneurs mondialement connus prônent un entraînement en traditionnel tout au long de l’année et une spécialisation en marathon un mois avant la compétition.

D’autres, tout aussi renommés conseillent une programmation spécial marathon en permanence en y incorporant une fois de temps en temps une séance de double.

Comment savoir quel entraînement faire, quelle programmation utiliser ?

Pour commencer, ne jamais copier l’entrainement d’un athlète car une programmation doit être personnalisée et adaptée à chacun. Personne n’a les mêmes besoins, les mêmes objectifs, la même récupération, les mêmes horaires de travail, la même vie, etc. donc personne ne doit s’entraîner à l’identique.

Donc, les sportifs du traditionnel ont prouvé à plusieurs reprises qu’avec un peu de spécialisation marathon, ils parvenaient à faire de bons voir d’excellents résultats à L’IKMF.
Mais qu’en est-il d’un marathonien qui souhaiterait s’essayer au traditionnel ?

Après 3 ans de marathons et semi marathons, je me suis donc essayé à une épreuve de TALC 24kg. Ça a été improvisé car je me suis inscrit 4 jours avant l’épreuve et je n’ai donc pas pu faire un entraînement spécialement adapté.

Je me suis toujours très peu entraîné en double et j’ai donc tenté, quelques jours avant, un 10min de long cycle au poids de compétition pour être sûr de tenir la durée mais surtout pour savoir à quel rythme concourir.

Le jour J je parviens donc à finir mon épreuve de 10min et je m’en sors avec un score qui, même s’il n’a rien d’exceptionnel me met au niveau d’un CMS (Candidat Master or Sport) dans plusieurs fédérations. Je peux donc affirmer maintenant qu’un marathonien peut ne pas être trop ridicule en traditionnel et ainsi confirmer qu’il n’y a pas de solution miracle. J’ai juste concouru en catégorie amateur et pour de meilleures résultats une spécialisation est obligatoire car je ne vois pas comment il serait possible de faire une épreuve avec 2x32kg sans un entraînement adapté mais pour m’amuser et me tester en amateur, cela a été suffisant.

——————-

SENSATIONS DIFFÉRENTES.

Ça faisait un moment que je voulais essayer une épreuve de traditionnel et c’est donc chose faite.

J’étais content d’aller au bout des 10 minutes même si j’étais autorisé à poser avant mais mon expérience et ma mentalité de marathonien ne pouvaient concevoir de ne pas aller au bout du temps qui était à ma disposition.
En double, le cardio monte vite et la maîtrise de la fatigue est très différente car beaucoup plus courte.
J’ai terminé mon épreuve en donnant tout, à bout de souffle mais j’ai très vite récupéré. Les jours suivant, pas de fatigue particulière.
J’ai l’habitude en marathon d’avoir un sentiment d’avoir vidé toutes mes forces, toute mon énergie et il me faut au moins 3 jours pour que mon afflux nerveux commence à revenir.

J’avoue que cette sensation de mettre vidé m’a manqué. Le double demande plus de force, plus d’explosivité mais je pense être devenu accro aux épreuves de « longues » durées et surtout à l’adrénaline, l’endorphine et tout ce que le cerveau peut développer pendant ses 30min, 1 heure voir plus.
Seul le marathon m’a fait rentrer dans cette transe dont je suis dépendant. Je recherche ce bien-être (un peu contradictoire avec l’état dans lequel on finit pourtant).

Je recommencerais avec plaisir une épreuve de 10min car j’aime essayer un peu tout et que cela reste une bonne préparation pour un semi marathon mais je sais que mon domaine est le marathon et rien d’autre.

———————-

En conclusion, entourez-vous de personnes compétentes, travaillez encore et toujours votre technique car c’est la base de tout ! Et surtout, faites ce que vous aimez, c’est le meilleur moyen d’exceller.

Girekement,
Poulet Jérémie,
membre de l’équipe de France FNKS.

Publicités

2 commentaires sur “●UN MARATHONIEN EN TRADITIONNEL●

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :